Réunion annuelle de l’ACRS

Rassemblement Virtuel

12-13 mai 2022

Inscrivez-vous ICI

Programme du congrès 2022

All times listed in Eastern Standard Time (EST)

jeudi, 12 Mai 2022

De midi à 13h00 HE Souveraineté autochtone et pratiques éditoriales, 2e partie

Suite de la discussion commencée lors du congrès de 2021 sur les idées, les défis, les réussites et les façons dont la communauté savante peut soutenir au mieux l’octroi de bourses aux étudiants autochtones.

  • Kristina Fagan Bidwell est professeure en littératures autochtones dans le département d’anglais de l’Université de la Saskatchewan. Elle travaille actuellement sur un projet qui traite de la collaboration menée par les autochtones dans les arts littéraires.
  • Kaitlin Debicki, est de la nation Kanien’kehá:ka, du clan du Loup, une des Six Nations de la rivière Grand. Kaitlin est maman, mais c’est aussi une amoureuse des langues et une défenseure passionnée des arbres et de la forêt. Professeure adjointe et poète « non déclarée », Kaitlin mène une vie respectueuse des coutumes Indigiqueer et réside à Hamilton, en Ontario avec sa fille, son mini schnauzer et son TDAH.
  • Armand Ruffo, Professor, est né et a grandi dans le nord de l’Ontario et est membre de la Première Nation crie de Chapleau Fox Lake. Récipiendaire de la distinction de membre honoraire à vie de la Ligue des poètes canadiens, Armand est aussi reconnu comme l’un des plus grands contributeurs à la littérature autochtone contemporaine et aux programmes de bourses d’études pour les étudiants en littérature autochtones au Canada. Armand a reçu le prix Latner de poésie (Latner Canada Writers’ Trust Poetry) pour ses œuvres en 2020 et le prix Principal’s Teaching and Learning de l’université Queen’s en 2021. Il réside actuellement à Kingston, en Ontario.

hôte: Gordon E. Smith

De 13h00 à 13h30 HE     Discussion post-panel (lien distinct à fournir)

 

De 13h30 à 14h30 HE Équité et inclusion dans les travaux d’un auteur : assurer l’EDI dans les modèles de publication et les évaluations par les pairs 

Ce panel traitera des défis posés dans le cadre des efforts d’amélioration en matière de diversité, d’équipe, d’inclusion et d’accessibilité dans la communauté savante par l’entremise de discussions sur les modèles de fonctionnement, la communication et le processus d’évaluation par les pairs.

  • Dr. Bahar Mehmani est responsable de l’expérience Réviseurs dans l’équipe qui gère les revues STM internationales à Elsevier. Elle dirige la stratégie d’évaluation par les pairs d’Elsevier et supervise les projets qui traitent des difficultés rencontrées par les chercheurs et les universitaires, tout au long du processus d’évaluation par les pairs. Bahar est membre du groupe de travail sur la taxonomie des pratiques d’évaluation par les pairs de NISO, directrice du comité d’évaluation par les pairs et membre du conseil de l’Association européenne des éditeurs scientifiques. Elle a obtenu son doctorat en physique théorique à l’Université d’Amsterdam en 2010. Avant de travailler chez Elsevier, elle faisait de la recherche postdoctorale à l’Institut Max Planck des sciences de la lumière.
  • Sara Rouhi, directrice des partenariats stratégiques à PLOS, est responsable du développement de la nouvelle stratégie de croissance de PLOS, ce qui implique d’identifier et de développer de nouvelles opportunités d’affaires et de créer des partenariats en se centrant sur les bibliothèques, les institutions, les sociétés, les fournisseurs de services aux éditeurs et les fournisseurs d’autres services ainsi que sur les géographies et les secteurs non encore explorés par PLOS à l’heure actuelle. Membre de l’équipe de la direction de PLOS, Sarah est à la tête d’efforts dont l’objectif est d’établir des partenariats avec des institutions du monde entier, ce qui inclut le lancement des premiers modèles d’affaires non basés sur la facturation de frais de publication de PLOS en 2020 :  Flat Fees and PLOS Community Action Publishing (CAP). La base de clients internationaux de PLOS a doublé en moins d’un an, ce qui est le résultat de consultations exhaustives avec des bibliothèques et des consortiums dans le but de mieux comprendre leurs besoins et les défis auxquels ils font face pendant et après la pandémie ainsi que leurs attentes en matière de transparence et de collaboration. Sara dirige l’équipe responsable des partenariats et assure la collaboration entre les différentes fonctions de l’équipe de direction de PLOS, mais elle est également membre du comité directeur de la SSP et offre ses services d’expert-conseil dans le cadre du projet SPA-OPS de Plan S et de COUNTER et de leur travail sur le statut de l’usage des services libre-accès par les Autochtones.     
  • Alice Meadows est directrice de l’engagement communautaire à la National Information Standards Organization (NISO) ; elle est responsable de l’engagement avec/du développement de  la communauté NISO, ce qui inclut de communiquer la valeur de projets, d’évènements et de programmes. Avant de joindre NISO, Alice était directrice des communications/directrice de l’engagement communautaire et du soutien à ORCID. Avant cela, elle a occupé divers postes de marketing/communications de haut niveau dans le secteur des publications savantes à Wiley et (avant son acquisition) à Blackwell Publishing. Elle est également co-fondatrice de la MoreBrains Cooperative, une organisation d’experts-conseils spécialisée en/qui soutient les valeurs de la science ouverte. Alice est passionnée par le besoin de créer une infrastructure de recherche globale robuste et transparente et d’améliorer les efforts menés en matière de diversité, d’équité, d’inclusion et d’accessibilité dans le secteur des communications savantes et dans la société en général. 
  • Charlotte Roh est bibliothécaire de référence à la California State University San Marcos.  Son travail se centre à la fois sur les domaines de la justice sociale, de la communication universitaire et de la maitrise de l’information. Sa publication la plus récente, parue dans College and Research Libraries News est intitulée Owning the peer review process: If we have to do this work, we should own it.

hôtesseEugenia Zuroski 

De 14h30 à 15h00 HE     Discussion post-panel (lien distinct à fournir)

 

De 15h00 à 16h00 HE : La diffusion internationale des revues francophones canadiennes 

Ce panel réunira trois éditeurs et éditrices de revues francophones canadiennes qui, après avoir présenté leur revue, discuteront des enjeux soulevés par la diffusion de contenus canadiens et québécois à l’échelle internationale, ainsi que des stratégies qui ont réussi ou, au contraire, ont été infructueuses.   

  • Gillian Lane-Mercier est professeure titulaire au Département des littératures de langue française, de traduction et de création à l'Université McGill. Ses intérêts de recherche comprennent la sociologie de la traduction, l'histoire de la traduction littéraire au Canada et les politiques linguistiques et culturelles du Canada. Ses travaux les plus récents sur la diversité culturelle et linguistique figurent dans Collaborative Translation (Bloomsbury 2017), The Fictions of Translation (John Benjamins 2018), Living in Québec: Interdisciplinary Perspectives on Intercultural Relations (Peter Lang 2018), Minority Languages, National Languages, and Official Language Policies (McGill-Queen's University Press, 2018), TTR (2019) et 150 ans du Canada : Grappling with Diversity Since 186 (Waxmann 2020). Elle est rédactrice en chef de TTR – traduction, terminologie et rédaction et membre du Conseil exécutif de l'Association canadienne de traductologie depuis 2021; plus récemment, elle a rejoint le Comité de développement professionnel de l'Association canadienne des revues savantes.
  • Mathieu Pigeon est diplômé de l’École de bibliothéconomie et des sciences de l’information, à l’Université de Montréal et travaille comme analyste chez Érudit depuis 2016. Il œuvre sur différents projets en lien avec la qualité des métadonnées, le libre accès et les standards de l’édition savante. Il est également impliqué de près dans les projets touchant l’adoption de nouveaux outils de production.
  • Sylvie Lacombe est professeur titulaire au Département de sociologie de l’Université Laval, ses recherches portent sur les idéologies politiques et les diverses formes du sociocentrisme dans les contextes québécois et canadien. En 2002, elle a publié La rencontre de deux peuples élus. Comparaison des ambitions nationale et impériale au Canada entre 1896 et 1920. Depuis 2013, elle est directrice et rédactrice de Recherches sociographiques.
  • Simon van Bellen est conseiller principal à la recherche chez Consortium Érudit et il est associé à la Chaire de recherche du Canada sur les transformations de la communication savante de l’Université de Montréal. Lors de son travail, il vise à explorer divers aspects de la publication savante, notamment les tendances de l’usage des revues scientifiques, le développement du libre accès et l’évaluation de l’impact de la recherche et de la publication. Il a un intérêt particulier pour des méthodes d’analyses de données et de la visualisation et de la communication.

hôtesse: Gillian Lane-Mercier, professeure titulaire au Département des littératures de langue française, de traduction et de creation et rédactrice en chef de TTR – traduction, terminologie et rédaction à l'Université McGill, Montreal, QC

De 16h00 à 16h30 HE     Discussion post-panel (lien distinct à fournir)

 

vendredi, 13 mai 2022

De midi à 13h00 HE Présentateurs internationaux principaux:  Présentation de Research4Life

Research4Life est une organisation internationale qui fournit l’accès en ligne à des contenus universitaires et professionnels évalués par des pairs à des institutions de pays à faible et moyen revenu. L’organisation a pour objectif d’améliorer l’enseignement, la recherche et l’élaboration de politiques dans les domaines de la santé, de l’agriculture, de l’environnement et d’autres sciences de vie, sciences physiques et sciences sociales. Depuis 2002, Research4Life a fourni à des chercheurs de plus de 10 500 institutions venant de plus de 125 pays à faible revenu un accès gratuit ou à faible coût à jusqu’à 154 000 revues et livres reconnus traitant de thèmes issus des domaines de la santé, de l’agriculture, de l’environnement des sciences appliquées et de l’information juridique. Cette séance inclura de l’information utilisateurs sur la procédure d’accès pour les éditeurs et présentera le point de vue d’un éditeur/d’une revue sur l’expérience de travail avec Research4Life.   

  • Sandra Shaw est directrice de rédaction et de production des revues à University of Toronto Press. Sandra a, à son actif, plus de 20 ans d’expérience dans le monde de l’édition canadienne, avec une spécialisation en publications juridiques et universitaires. À University of Toronto Press, l’équipe de Sandra est responsable de la publication de plus de 45 revues qui couvrent un ensemble de sujets divers, dont l’histoire, le théâtre, la littérature, la science et l’éducation. Sandra est membre du comité de l’Association of University Presses Journals et du groupe de travail sur la diversité, l’équité et l’inclusion de l’University of Toronto Press. 
  • Kimberly Parker est directrice du programme Hinari de l’Organisation mondiale de la santé et coordonne le programme d’accès à la recherche sur la santé. Kimberley a travaillé pendant 18 ans dans la bibliothèque de l’université de Yale sur des questions concernant l’édition de documents scientifiques, médicaux et électroniques en bibliothèque avant de commencer à travailler pour l’Organisation mondiale de la santé en 2008. Son plus grand défi, mais aussi sa plus grande fierté, est de continuer à maintenir le dynamisme au sein d’un partenariat longue distance, qui en est au début de sa troisième décennie, alors que le monde de l’édition des revues savantes continue à évoluer rapidement. Kimberley profite des nombreux contacts créés par le partenariat avec Research4Life et s’est fait des amis dans tous les secteurs de cette communauté centrée sur la divulgation de l’information au niveau mondial.     
  • Abdelkerim Belhommania a, à son acquis, une expérience de travail exhaustive dans deux universités reconnues du Maroc, l’université Al Akhawayn à Ifrane et l’université des sciences de la santé Mohammed VI à Casablanca, en tant que directeur d’exploitation de bibliothèque. Ses intérêts professionnels actuels sont le développement de bibliothèques numériques et l’information concernant la recherche. Il travaille en collaboration étroite avec des parties prenantes de l’université de sciences de la santé Mohammed VI pour alimenter les bibliothèques universitaires en revues, livres et plateformes éducationnelles électroniques d’envergure internationale et créer un kiosque électronique de haut de gamme qui englobe des revues et des magazines internationaux. Ses activités de sensibilisation incluent, mais sans s’y limiter, l’établissement de partenariats avec des éditeurs reconnus dans le domaine de la science qui ont pour objet de répondre aux besoins croissants en matière d’apprentissage et de recherche, l’établissement et la gestion des presses de l’université UM6SS EDITIONS, l’organisation d’ateliers personnalisés sur l’information de bibliothèque basés sur des ressources électroniques concernant des sujets savants de haute qualité, y compris des outils de découverte de pointe :  Web of Science, Scopus, PubMed, Summon et Dimensions. Il est fier de faire partie de Research4Life et de contribuer à son mandat.    

hôte: Michael Donaldson 

De 13h00 à 13h30 HE     Discussion post-panel (lien distinct à fournir)

 

De 13h30 à 14h30 HE Modèles de financement : Stratégies pour les revues gérées dans un environnement de libre-accès 

Les participants examineront différents modèles de financement : l’accès à des fonds octroyés par les organismes subventionnaires fédéraux, comme l’aide aux revues savantes du CRSH ; le partenariat pour le libre-accès entre Érudit et le Réseau canadien de documentation pour la recherche, une collaboration innovatrice entre les bibliothèques universitaires et les revues savantes qui génère un soutien financier dans un environnement de libre-accès équitable et durable ; et l’utilisation des recettes fournies par les abonnements, ce qui permet de maintenir l’indépendance et l’association avec une société savante.   

  • Dina Guth est directrice par intérim du portefeuille des bourses octroyées à la recherche du Conseil de recherche en sciences humaines (CRSH). Elle a la responsabilité de transmettre l’aide financière aux revues savantes et de gérer le programme des prix aux publications savantes. Elle fait également partie de l’équipe de direction qui octroie les subventions Savoir et les subventions de développement Savoir.  
  • Lorraine Markotic est professeure dans le département de philosophie de l’Université de Calgary. Elle est rédactrice en chef de Symposium: la Revue canadienne de philosophie continentale
  • Jessica Clark est coordonnatrice du projet Coalition Publica, un partenariat entre Érudit et le Public Knowledge Project qui a pour objectif de contribuer à l’avancement de la diffusion des résultats de recherche et de la publication électronique de revues savantes au Canada. Bien que son travail soit axé sur la publication de revues à l’heure actuelle, elle a une longue expérience en publication de livres savants, ayant occupé des postes dans le programme des Prix d’auteur pour l’édition savante (PAES) et aux Presses de l’université d’Ottawa. Le libre-accès est un thème récurrent à tous les postes qu’elle a occupés jusqu’à présent.  

hôtesse: Odile Cisneros

De 14h30 à 15h00 HE     Discussion post-panel (lien distinct à fournir)

 

De 15h00 à 16h00 HE Introduction à la publication des revues savantes 

  • Nadiya Zuk est étudiante de premier cycle à l’University of Alberta et y prépare un baccalauréat en science et un baccalauréat en éducation. Elle est rédactrice à Spectrum, un journal interdisciplinaire géré par les étudiants et soutenu par l’Initiative de recherche de premier cycle de l’University of Alberta et le programme d’édition de la bibliothèque   
  • Shelby Haber prépare une maitrise d’anglais à l’université McGill. Ses domaines de recherche incluent la littérature moderniste et la représentation du catholicisme dans la littérature. Son projet le plus récent est la création d’une chaîne Youtube, sur laquelle elle participe à des conversations avec des adeptes de James Joyce. Elle a commencé à travailler dans le domaine de l’édition de revues savantes en tant que rédactrice à Spectrum, une des revues interdisciplinaires du premier cycle de l’University of Alberta. Elle est rédactrice en chef et fondatrice à Caret, un journal de deuxième cycle géré par les étudiants en sciences humanitaires de l’université de McGill.
  •  Irene Sywenky est professeure agrégée de littérature comparée et directrice associée des études supérieures au département des langues modernes et des études culturelles de l'Université de l'Alberta. Elle a publié des articles sur les espaces culturels postcoloniaux et post-impériaux en Europe centrale et orientale, les identités et les cultures frontalières, la mémoire, la traduction culturelle, les espaces urbains et les écofictions. Elle a coédité des collections critiques et des numéros spéciaux de revues et ses articles ont été publiés dans des volumes collectifs et des revues internationales. Elle est rédactrice en chef de la Canadian Review of Comparative Literature / Revue canadienne de littérature comparée depuis 2015.

hôtesse: Leanne Coughlin, Managing Editor, BC Studies, University of British Columbia, BC

De 16h00 à 16h30 HE     Discussion post-panel et adieu (lien distinct à fournir)

 

 

 

 

Scholarly Lite is a free theme, contributed to the Drupal Community by More than Themes.